DAMS peut compter sur Norman Nato

L’équipe mancelle vient de prouver toute l’importance de disposer de deux pilotes de très haut niveau dans un championnat aussi relevé que la FR 3.5 Series. Rarement épargné par le mauvais sort depuis le début de la saison, Norman Nato a brillamment saisi sa chance en Hongrie et épinglé, dimanche, une magnifique deuxième victoire cette année. Succès qui tombe à pic pour protéger son leader, Carlos Sainz (4ème et 6ème), de la remontée de Roberto Merhi au classement général (seulement 16 points d’écart). Tout bénéfice aussi pour DAMS qui fait le break au championnat des teams, avec désormais 48 points d’avance.

Ce n’était pas vraiment l’été indien dans la banlieue de Budapest ce week-end et la pluie a passablement perturbé les débats. Néanmoins, les essais libres montraient un Carlos Sainz en forme (deux fois meilleur temps), avec Norman Nato pas loin dans son sillage. Mais la première qualification se révélait un désastre pour le pilote espagnol protégé de Red Bull, piégé dans le trafic et englué à la 14ème position, alors que Norman signait le 3ème chrono. En revanche, leurs destins se croisaient en course, Carlos revenant sauver de gros points à la 4ème place finale, tandis que Norman, mal parti, terminait 8ème. La menace Merhi se précisait encore le lendemain, l’Espagnol s’octroyant la pole position devant les deux DAMS (Carlos devant Norman). Grâce à un départ canon, le pilote français s’imposait au premier virage en tête, son équipier connaissant quelques soucis, glissait à la 5ème place. Norman Nato allait conserver cet avantage toute la course, repoussant avec autorité une attaque de Mehri juste après un safety car. Il franchissait la ligne d’arrivée en vainqueur, ayant parfaitement maitrisé la pression de son poursuivant. Carlos Sainz, pour sa part, limitait les dégâts avec la 6ème place.

L’avant-dernier rendez-vous 2014 amènera les World Series by Renault en France, sur le circuit Paul-Ricard. Un terrain de jeu familier pour l’équipe DAMS qui avait remporté les deux courses l’an dernier avec Kevin Magnussen. L’occasion pour elle de consolider son avance au classement des teams, pour Norman Nato de confirmer sur son sol et pour Carlos Sainz de reprendre la main dans sa lutte pour le titre.

François Sicard, Directeur Général : « Les sentiments sont un peu contrastés à la sortie de ce week-end. En premier lieu, Norman nous a offert une très grande joie avec sa victoire et je le félicite, comme toute l’équipe. Il a démontré son vrai niveau de performance et nous espérons continuer sur cet élan. Nous avons aussi nettement conforté notre avance au championnat des teams. Mais d’un autre côté, Carlos a connu quelques ennuis et a perdu pas mal de points au classement des pilotes. Il va falloir se ressaisir lors des deux derniers rendez-vous. »

Carlos Sainz : « D’abord, mes félicitations à Norman. Pour moi, tout s’annonçait bien après les essais libres et il y a eu cette première qualification où j’ai été stoppé dans mon tour rapide par un drapeau rouge. J’ai quand même fait une bonne course le samedi et je ne m’attendais pas à un nouveau coup du sort dimanche. J’ai raté mon premier tour, l’anti-calage s’est enclenché et j’ai perdu beaucoup de terrain. Malgré une stratégie agressive de l’équipe, je n’ai jamais pu revenir devant. Le bilan du week-end est médiocre, mais je ne lâcherai rien, surtout en France, dans deux semaines. »

Norman Nato : « Je suis vraiment très heureux de cette victoire, pour moi et surtout pour l’équipe. Elle efface totalement la déception après la course de samedi. Tout s’est joué pratiquement au départ, je me suis vraiment bien élancé et j’ai pu faire l’extérieur au premier virage pour prendre la tête. J’ai eu juste un moment chaud à la relance après le safety car, mais ensuite j’ai pu contrôler jusqu’au bout. Bravo à l’équipe qui a réussi un superbe pit stop pour me permettre de rester devant. Je suis plus que jamais motivé avant la manche du Paul-Ricard ! »

 
Prochain rendez-vous : 27-28 septembre, Paul-Ricard (France)

Related Post