F2

Dams, GP2 Series, Manche 7, Hungaroring

43 et 18. Ce sont les points d’avance dont disposent respectivement le pilote britannique et l’équipe de la Sarthe au moment de la pause estivale syndicale. Sur le tourniquet hongrois, Jolyon Palmer a affirmé un peu plus sa taille patron, face à son principal rival pour le titre, Felipe Nasr, en le devançant lors des deux courses, au terme de superbes batailles. Son équiper, Stéphane Richelmi, a connu moins de réussite, éliminé en première manche par un accrochage. Mais sa remontée de la 25ème à la 12ème place, dimanche, a montré que son niveau de performance restait intact.

Les essais libres avaient montré le team DAMS en forme (Stéphane P3 et Jolyon P4), même si le leader du championnat avait fait les frais de l’excitation pré-vacancière d’un concurrent venu l’accrocher. Et la qualification se révélait pleine de surprises, Jolyon Palmer ne figurant pas sur la première ligne pour la première fois de la saison (P6). Pour sa part, Stéphane Richelmi réalisait le meilleur temps lors de son premier run, avant qu’une casse moteur ne l’oblige à se contenter de la 10ème position.

La première course s’est jouée sur la stratégie pneus et l’entrée en piste du safety car. Parti, comme ses principaux rivaux au championnat, pour un premier relais long en gommes dures, Jolyon était piégé par l’irruption de la voiture de sécurité dès le 6ème tour, suite à l’accident qui éliminait Stéphane. Ceux qui s’étaient élancés avec les pneus tendres pouvaient ainsi passer au stand et enchainer jusqu’à l’arrivée. Néanmoins, avec son talent et sa pugnacité, Jolyon Palmer réussissait à revenir au 5ème rang sous le drapeau à damier, après une lutte splendide avec Felipe Nasr, transformé en 4ème place suite à une pénalité infligée à Coletti. Et dimanche, après un bon départ, le leader du championnat s’imposait avec autorité pour la 2ème place devant Nasr, consolidant son avance au classement.

DAMS et son leader peuvent donc profiter des vacances, abrités sous un large parasol de points. Ce qui ne signifie pas s’endormir sur ses lauriers, la lutte s’avérant très serrée avec une concurrence extrêmement relevée. La reprise aura lieu fin août, sur le mythique tracé de Spa, où DAMS a conquis trois podiums lors des deux dernières années.

François Sicard, Directeur Général : « Nous pouvons prendre quelques vacances avec l’esprit serein. Ce week-end nous a conforté dans nos positions de leaders et je félicite l’équipe pour son excellent travail. Jolyon n’a pas remporté de course, mais il a pris un ascendant psychologique sur son principal rival grâce à deux prestations sensationnelles, où il a affiché sa combativité et son panache. Je suis aussi désolé pour Stéphane, nous n’avons pas encore chassé ce chat noir qui le poursuit ! Mais sa performance de dimanche lui donne du baume au coeur. Rendez-vous fin août pour une reprise qui s’annonce très chaude. »

Jolyon Palmer : « Je suis très content de l’issue de week-end. Un grand merci à l’équipe, ma voiture était fantastique et je me suis régalé. J’ai aussi pris grand plaisir dans l’affrontement direct avec mon adversaire principal, d’autant plus que j’en suis sorti vainqueur chaque fois ! Je vais prendre un peu de repos, mais je reviendrai à Spa plus déterminé que jamais.  »

Stéphane Richelmi : « La série noire continue ! Le moteur neuf qui casse en qualification, l’accrochage samedi… C’est dommage, parce que mon seul tour en qualification prouve que je pouvais viser la première ligne. Je tiens à remercier chaleureusement les mécaniciens qui ont travaillé toute la nuit de samedi pour reconstruire ma voiture. Je me suis battu en pensant à eux pour remonter dimanche et faire le meilleur résultat possible. Je compte bien leur offrir des podiums sur la fin de la saison pour les récompenser. »

 

Prochain rendez-vous : Spa-Francorchamps (Belgique), 23-24 août.

Related Post