F2

Dams, GP2 Series, Manche 9, Monza

Fighting spirit est une expression anglaise et Jolyon Palmer en est aujourd’hui la parfaite incarnation en GP2. Sa pugnacité sans faille et sa vélocité ont transformé une dernière place sur la grille le samedi en victoire le dimanche, à l’issue de deux courses sensationnelles. Pour le bonheur des DAMS, sa réussite a été aussi accompagnée d’un superbe week-end de Stéphane Richelmi (4ème et 3ème). Conséquence, Palmer et la formation sarthoise renforcent leurs positions en tête des classements avec respectivement 41 et 38 points d’avance.

Après des essais libres sans histoire (Jolyon P3, Stéphane P9), la qualification plongeait l’équipe DAMS dans un abime : 4ème temps, Jolyon Palmer était disqualifié (quantité d’essence insuffisante à la fin de son tour) et relégué à la 26ème et dernière place sur la grille de départ du samedi. 7ème chrono, Stéphane Richelmi montait donc d’un cran et entretenait l’espoir pour le team de la Sarthe.

Surmotivé et en confiance dans une monoplace très performante, Jolyon Palmer réalisait une remontée d’anthologie samedi après-midi. Audace, vitesse et intelligence mêlées, il terminait à la meilleure place possible, la 8ème, assortie du meilleur tour et synonyme de pole position pour la course sprint du dimanche. Très solide pour sa part, Stéphane signait une belle 4ème place, capitale dans l’optique du championnat des teams. Dimanche enfin, un excellent envol des DAMS les propulsait aux deux premiers rangs à l’issue du premier tour. Un Stefano Coletti très incisif s’immisçait entre eux, mais ne pouvait finalement rien contre la détermination de Jolyon Palmer.

A deux manches de la fin, DAMS et son leader ont marqué des points, sur le plan comptable comme psychologique, face à la concurrence. Mais rien n’est joué. D’autant que la prochaine étape amène le GP2 en terre inconnue, sur le circuit russe de Sotchi, tracé en ville évoquant un peu celui de Valence il y a quelques années, où la capacité d’adaptation des équipes et des pilotes fera la différence.

François Sicard, Directeur Général : « Je tiens d’abord à féliciter toute l’équipe pour son exceptionnelle capacité de réaction après notre erreur de la qualification. Nous avons été surpris par une consommation plus élevée que prévu. Mais nous avons magnifiquement renversé une situation très compromise, grâce à une stratégie risquée mais payante samedi. Et Jolyon a été fantastique ! Impressionnant de rapidité et de maitrise. Grand bravo aussi à Stéphane qui a pu, enfin, concrétiser son vrai niveau de performance. »

Jolyon Palmer : « Je suis très heureux et fier après cette troisième victoire de la saison. Surtout parce qu’elle vient de loin. Nous avons réagi en équipe après notre petite erreur de vendredi et la 8ème place de samedi était déjà une victoire pour nous. Il était temps aussi de gagner à nouveau pour envoyer un message à nos adversaires. Il reste deux manches, avec beaucoup de points en jeu, mais nous ne lâcherons rien. »

Stéphane Richelmi : « Enfin ! Après une période un peu noire, ce podium de dimanche récompense le travail de l’équipe et je la remercie chaleureusement. J’aurais même pu faire un poil mieux. La première ou la deuxième ligne étaient accessibles en qualification et dimanche, ma relance imparfaite après le safety car a permis à Coletti de me passer. Mais je prends ces points avec joie et ils me donnent un bel élan en vue des deux derniers rendez-vous. »

 

Prochain rendez-vous : Sotchi (Russie), 11-12 octobre.

Related Post