F2

Dams, GP2 Series, Tests officiels

Dams prêt à relever le défi du championnat 2014

La campagne 2013 n’a pas apporté autant de succès qu’espéré à l’équipe du Mans. Mais elle a confirmé que DAMS était un véritable tremplin vers le sommet puisque Marcus Ericsson a été le seul pilote de cette promotion du GP2 à décrocher un baquet de titulaire en Formule 1 en 2014. La formation française n’est cependant pas du genre à se reposer sur ses acquis et les tests préparatoires du mois de mars à la nouvelle saison de GP2 l’ont encore démontré.

Avec un line-up de pilotes renouvelé à 50% et appuyé sur l’expérience de Jolyon Palmer et de Stéphane Richelmi, DAMS a montré aussi bien à Abou Dhabi (11-13 mars) qu’à Bahreïn (19-21 mars) qu’elle serait encore et toujours parmi les principales forces du plateau. Les deux journées inaugurales sur le circuit de Yas Marina ont d’ailleurs résonné comme un coup de canon avec Jolyon au sommet des feuilles de temps et Stéphane dans le top 3. Mais la concurrence s’annonce relevée cette année et d’autres teams se sont invités aux avant-postes ensuite à Bahreïn. Pour autant, Jolyon Palmer n’a jamais quitté le top 6 tout au long des six journées d’essais officiels. Le signe d’une constance dans la performance porteuse de belles promesses.

Au-delà des chiffres bruts, l’équipe a pu aussi travailler dans la sérénité grâce aux conditions climatiques favorables et a dégagé des directions très positives pour ses réglages et l’utilisation des gommes, en particulier dans la chaleur de Bahreïn. Elle a pu aussi identifier ses adversaires visiblement les mieux armés, comme Rossi et Haryanto chez Caterham, ou encore Evans, Vandoorne, Lancaster, Nasr et peut-être Marciello. La hiérarchie est loin d’être claire et la bataille s’annonce passionnante. Que le spectacle commence !

François Sicard, directeur général : « Ces tests préliminaires se sont révélés très encourageants pour nous. Jolyon s’est parfaitement intégré à l’équipe et a immédiatement délivré la performance dont nous le savions capable. Il s’est également montré très constant dans son travail en piste et c’est une base primordiale de la réussite. Stéphane a, pour sa part, confirmé ses gros progrès de l’an passé et il faudra compter avec lui pour le championnat 2014. Les essais ont aussi permis de vérifier que toute l’équipe, ingénieurs et mécaniciens était prête, notamment à travers de très efficaces répétitions de pit stops. Nous avons maintenant hâte d’arriver à Bahreïn pour la première manche et de prouver que nous faisons partie des candidats aux titres encore cette année. »

 

Prochain rendez-vous : Bahreïn (4-6 avril)

Related Post