F2

DAMS et Jolyon Palmer restent aux commandes malgré un week-end sans

Fin de série pour l’équipe du Mans. Et même « fin de Styrie », puisque l’autodrome situé dans cette province autrichienne ne lui a pas offert le moindre podium en deux jours, une première cette saison. Jolyon Palmer sauve, néanmoins, de précieux points (10 et 4) et conserve largement le commandement du championnat pilotes, tout comme DAMS reste leader du classement des teams.

Même si l’équipe connaissait ce circuit grâce à la Formule Renault 3.5 series, il était quand même nouveau pour les GP2. Tout le monde se trouvait à la même enseigne, mais, pour une fois, DAMS s’est montrée moins performante que certains de ses adversaires, moins réactive en particulier devant une dégradation des pneus plus faible qu’escomptée. Une gêne aux entournures qui s’est manifestée dès les essais libres (Jolyon Palmer P10 et Stéphane Richelmi P12). Malgré le superbe 2ème temps des qualifications pour Jolyon, la 10ème place sur la grille de Stéphane n’augurait pas de courses faciles.

Une situation qui s’est, malheureusement, confirmée en piste et aggravée suite aux départs hésitants de Jolyon. Mais sa pugnacité lui a permis de revenir à chaque fois et de marquer des points importants. Quant à Stéphane, déjà pénalisé par sa qualification moyenne, le bouchon Ellinas l’empêchait de profiter d’une stratégie décalée en première manche et il finissait hors des points. La belle attaque dont il faisait preuve ensuite, en course sprint, ne suffisait, hélas, pas à revenir dans le top 8.

DAMS va donc regrouper ses forces pour le prochain rendez-vous, sur le mythique circuit de Silverstone, en Angleterre. Jolyon Palmer sera, évidemment, hyper motivé devant son public et sa famille. Tracé typé haute vitesse, avec des courbes très rapides et le magique enchainement Copse-Becketts, il réclamera un grand soin dans la définition des réglages. Mais aussi du flair en regardant le ciel ! La pluie pourrait, comme souvent en ce lieu, s’avérer être un facteur déterminant

François Sicard, Directeur Général : « Evidemment, nous sommes déçus. Nous n’avons pas su trouver les bonnes réponses au contexte autrichien. Notamment pour ce qui concerne notre stratégie lors de la première course. Malgré cela, nous restons leaders des deux championnats, en partie parce que nos adversaires principaux se sont mutuellement pris des points. Mais nous devons impérativement rectifier le tir dès Silverstone parce que notre avance s’est réduite et parce que nous avons trop le goût du podium. Après ce week-end mitigé, notre motivation n’en sera que plus forte. »

Jolyon Palmer : « Même si lors de nos deux courses nous n’avons pas été irréprochables, je crois que nous aurions pu récolter un petit peu plus de ce week-end. Mes problèmes lors des démarrage m’ont coûté cher. Cela dit, je garde une bonne avance au championnat et je compte bien l’augmenter à nouveau à Silverstone. Stéphane a remporté sa course à domicile, à moi d’en faire autant en Angleterre ! »

Stéphane Richelmi : « Après la douche au champagne à Monaco, la douche froide en Autriche ! Un week-end à oublier. En même temps, il faudra s’en servir pour ne pas se retrouver dans la même situation à Silverstone. Là-bas, il faudra que je retrouve une place dans les cinq premiers de la grille et je sais que j’en suis capable. Et cette équipe est tellement forte que nous allons rebondir, c’est certain ! »

 

Prochain rendez-vous : Silverstone (Grande-Bretagne), 5-6 juillet.

Related Post