F2

Jolyon Palmer champion au bonheur de DAMS

C’est au moment de conclure que l’âme d’un champion se révèle et il n’a pas tremblé. Vainqueur de la course principale, samedi, Jolyon Palmer a scellé définitivement le titre du GP2 2014 et il l’a fait avec panache. En tête du classement depuis le premier meeting, il a endossé et assumé le rôle du patron de la discipline, signant 4 victoires, 3 pole positions et 7 premières lignes en dix rendez-vous. Jolyon apporte ainsi une 3ème couronne des pilotes à l’équipe DAMS sur les quatre dernières saisons. Son équipier Stéphane Richelmi a vécu un week-end russe beaucoup moins faste, mais il aura l’occasion de prendre sa revanche lors de l’ultime manche de la saison, à Abu Dhabi, dans un mois, où DAMS tentera de s’adjuger aussi le championnat des teams.

Décor pharaonique au bord de la Mer Noire, soleil publicitaire, circuit rappelant le tracé en ville de Valence… la Russie avait mis bien des atouts dans sa manche pour accueillir le GP2. Mais avant d’ouvrir les débats, les esprits restaient marqués par le douloureux événement de Suzuka. Le sport finissait, cependant, par reprendre le dessus et les essais libres confirmaient l’emprise de Jolyon Palmer sur la série (meilleur temps avec plus de 5 dixièmes de marge). En revanche Stéphane peinait à trouver ses marques (P20). Les aléas de la qualification n’apportaient, cependant, qu’une deuxième ligne au leader du championnat (P4), tandis que son équipier connaissait encore des difficultés (P21).

Les premiers tours de course quelque peu chaotiques, samedi, entrainaient l’entrée en piste du safety car et la réactivité de l’équipe DAMS, associée à la maitrise de Jolyon Palmer, allait faire merveille. A l’inverse, le poleman et leader, Stoffel Vandoorne, ratait l’occasion de rentrer au stand pour le changement de pneus et devait ensuite céder le commandement à Jolyon dans le dernier quart de l’épreuve. Le Britannique résistait alors avec brio aux assauts de Mitch Evans et s’imposait sans coup férir. Son principal rival pour le titre, Felipe Nasr, connaissant une course très difficile et sans point, Jolyon coiffait donc la couronne de champion. Partant de plus loin sur la grille, Stéphane Richelmi et l’équipe avaient parié sur une stratégie audacieuse pour remonter. Hélas, contrairement à son équipier, l’intervention de la voiture de sécurité ruinait ce plan. Buvant le calice jusqu’à la lie, le Monégasque était même pénalisé à la fin de la course, à la suite d’une escarmouche dans le peloton et était classé 22ème.

Le dimanche, malheureusement, n’était pas placé sous le même sceau de réussite puisque Jolyon Palmer était accroché au premier virage par Marciello et repartait en 25ème position. Pour l’honneur, il s’attelait alors à une remontée fantastique, à coups de dépassements exceptionnels, pour franchir le drapeau à damiers à la 10ème place. En revanche, toujours en proie à un manque de rythme, Stéphane devait se contenter du 18ème rang.

Le GP2 fait donc maintenant relâche pendant un mois avant la finale d’Abu Dhabi où se décidera l’attribution du titre des équipes entre DAMS et Carlin.

Jean-Paul Driot, Propriétaire de DAMS : « Tout d’abord, je ne peux célébrer ce nouveau titre sans une pensée pour Jules Bianchi et sa famille. Je tiens ensuite à féliciter très chaudement toute l’équipe DAMS qui a vraiment réalisé un championnat exemplaire. Trois titres pilotes sur les quatre dernières saisons, cela montre son degré d’excellence ! Elle a pu s’appuyer sur un grand pilote, alliant vitesse, maitrise, expérience et intelligence de course. Grand bravo, donc, à Jolyon, qui fait un magnifique champion et mérite sa chance en F1. Il reste maintenant à finir en beauté avec le titre des teams et nous comptons aussi sur Stéphane que nous espérons retrouver en mode ‘Monza’ pour y parvenir. »

Jolyon Palmer : « Quelle sensation incroyable ! Je tiens à remercier l’équipe DAMS qui a fait un travail extraordinaire. Mécaniciens, ingénieurs, tous ont été remarquables. Toute l’année, nous avons joué la pole et la victoire en course principale. Cela a été une saison de rêve et le fait de décrocher le titre à ma première ‘balle de match’ aura été la cerise sur le gâteau. Vraiment, j’adore cette équipe et je ferai tout pour qu’elle soit récompensée par un titre elle aussi.»

Stéphane Richelmi : « En premier lieu, félicitations sincères à Jolyon pour son titre, il l’a bien mérité. De mon côté, ce week-end en Russie est plutôt à oublier. Je n’ai jamais pu trouver le bon rythme, je n’étais pas en confiance avec l’équilibre de la voiture et les circonstances de course, surtout samedi, ne m’ont pas aidé. Je vais me reconcentrer pour terminer la saison sur une bonne note à Abu Dhabi et aider l’équipe à conquérir le titre des teams.»

Championnat pilotes :
1. J. Palmer, 256 points ; 2. F. Nasr, 200 ; 3. S. Vandoorne, 192… 10. S. Richelmi, 63.

Championnat teams :
1.DAMS, 319 points ; 2. Carlin, 268 ; 3. ART, 218.

Dernier rendez-vous : Yas Marina, Abu Dhabi, 22-23 novembre.

Related Post