F2

Jolyon Palmer et DAMS de retour aux affaires

Un podium, une bonne moisson de points et une position de leader du championnat consolidée pour Jolyon Palmer. Malgré ses apparences satisfaisantes, le week-end anglais laisse pourtant un petit goût d’inachevé à l’équipe française. Une victoire entrevue samedi pour Jolyon et un podium possible dimanche pour Stéphane Richelmi, n’ont, finalement, pas été concrétisés. La performance globale des monoplaces jaunes, cependant, permet d’entretenir un fort optimisme pour la suite de la saison.

Dans une hiérarchie désormais bien établie au sommet, la régularité aux avant-postes prime. DAMS a donc bien préparé son week-end dès les essais libres (Jolyon P4, Stéphane P7) et l’a confirmé en qualifications avec la 2ème place de Jolyon Palmer. Hélas, pour un dépassement des limites de la piste, Stéphane Richelmi se voyait retirer son meilleur temps – qui valait la deuxième ligne de la grille – et devait se contenter de la huitième position. Détail qui a compté ensuite.

Sur une stratégie différente – et plus payante – que l’auteur de la pole position, Marciello, Jolyon Palmer avait pris les commandes de la première course et maitrisait bien la situation. Mais un tour de sortie trop assuré après son arrêt pneus permettait à Evans de lui chiper la première place et au bout, la victoire. Grâce à une belle attaque, le lendemain, il remontait en quatrième position, grappillant de précieux points. Quant à Stéphane, parti sur une portion humide de la piste, samedi, il a dû batailler ferme pour revenir de la 11ème à la 8èmeplace. Mais un nouveau départ hésitant depuis la pole position, dimanche, lui coûtait plusieurs places.

Après les hautes vitesses de Silverstone, le GP2 a donc rendez-vous, dans deux semaines, sur un type de tracé différent. Alternant longues lignes droites et passages serrés, Hockenheim devrait convenir aux monoplaces de DAMS et à ses pilotes. La météo, parfois « britannique » dans la région en juillet, pourrait aussi jouer un rôle. Mais l’équipe dispose de tous les arguments pour faire face.

François Sicard, Directeur Général : « La performance des voitures nous a rassurés après l’Autriche. Au final, le week-end est satisfaisant, mais nous pouvions espérer mieux. Sans aucun doute, la victoire devait revenir à Jolyon samedi. Il s’est bien repris dimanche et il reste un très solide leader au classement des pilotes. Stéphane n’a pas été heureux en qualifications et cela lui a certainement coûté de meilleurs résultats. Mais notre niveau de forme laisse envisager de belles choses en Allemagne. »

Jolyon Palmer : « Je m’en veux terriblement pour la course longue. Je n’ai pas suffisamment attaqué après mon pit stop et Evans est sorti devant moi. Je suis sincèrement désolé pour l’équipe qui a fait un travail extraordinaire. Même si mes adversaires principaux ont fini derrière, je voulais cette victoire, surtout à Silverstone. J’irai à Hockenheim avec l’esprit de revanche ! »

Stéphane Richelmi : « Le bilan comptable n’est pas fameux, même s’il est meilleur qu’en Autriche. Vraiment dommage ce temps de qualification retiré, j’avais la sensation d’être juste à la limite. Pour la course, samedi, il fallait partir de la file de gauche, sur le sec. J’ai patiné et perdu beaucoup de temps. Et dimanche, j’ai encore eu du mal à m’élancer. Cela dit, le positif est que la voiture est performante et nous allons le montrer en Allemagne ! »

 

Prochain rendez-vous : Hockenheim (Allemagne), 19-20 juillet.

Related Post